FOND D'AIDE AUX ENFANTS AYANT UN HANDICAP PHYSIQUE OU PSYCHOMOTEUR LIE A UNE GRANDE PREMATURITE

 

 

 

 

Voir son enfant apprendre, observer ses capacités de raisonnement, sa sensibilité se développer, suscitent l'admiration et tout cela le rend plus heureux. Plus de disponibilités, de patience, d'écoute des émotions et le respect de l'intégrité de l'enfant eviteraient des situations difficiles à vivre car le manque de paroles et l'accumulation de frustrations engendrent des moments de tensions chez l'enfant et les parents. J'ai le souvenir très très fort du jour où j'ai fait la rencontre de mon fils. C'est terrible de ne pas pouvoir le voir, le toucher et surtout, de ne pas le connaître.

Ilyan est né à 29 semaines, c'est un très grand prématuré qui a subi, dès sa première seconde de vie, une souffrance physique nécessitant une aide respiratoire en réanimation en service néonatal. Il a surmonté jour après jour, ce combat interminable pour survivre après une perte important de poids et le développement d'un ictère important nécessitant un suivi de phytothérapie....


Lire la suite →



Ajouté le 26/01/2013 par BELLAHCENE Dalila - 0 réaction

ANNE SCOLAIRE 2015-2016

CNED

 

 

Je suis de nouveau inscrit pour l'école à domicile appelé CNED MEDICALISE pour l'année 2015-2016.

 

Cependant, Maman n'a toujours pas trouvé un Répétiteur ou une Répétitrice pour dispenser les cours des trois  modules choisis pour moi dans le programme GRANDE SECTION MATERNELLE.

 

Maman est toujours dans l'attente d'une proposition du CNED pour assurer les trois heures par semaines auxquelles j'ai droit pour un minimun d'éducation.

 

J'espère pouvoir en bénéficier très rapidement.

 



Ajouté le 19/10/2015 par MAMAN - 2 réactions
J'ai reçu livraison de mon superbe tricycle thérapeutique, de couleur bleu nuit avec un grand panier pour transporter mes jouets et surtout mon goûter. Quel bonheur de le voir enfin. J'ai été en ballade au Parc et je me suis amusé comme un fou.... j'ai fait marcher et courir Papa et je pédale comme un chef.... Dommage que Maman et mon frère n'étaient pas là et oui, plus de place dans la voiture lorsqu'on a installé mon tricyle et moi, plus aucune place pour Maman et ...


Lire la suite →



Ajouté le 29/10/2014 par MAMAN - 0 réaction

 

ASSOCIATION ILYAN

Présidente DALILA

 

14 CITE LA VALETTE

30960 SAINT FLORENT SUR AUZONNET

 

Tél : 06.99.25.81.86

Email : rayane1109@yahoo.fr



Ajouté le 24/10/2014 par DALILA - 0 réaction

LES OUTILS AUTICIEL

 

 

Les outils AUTICIEL sont élaborés en collaboration avec des représentants du corps médical et des parents volontaires pour pallier les problèmes de communication et d'autonomie.

 

Ces outils doivent êtres personnalisables afin de s'adapter au niveau et besoins de chaque utilisateur.

 

Les tablettes et smartphones sont des supports très efficaces pour développer les capacités de chacun, quel que soit son niveau.

 

De l'exercice au loisir autonome, l'interaction est facilitée grâce au tactile, tandis que l'ergonomie de l'écran soutient la concentration.

 

La création de AUTITAB : une tablette dédiée à l'autisme fait son succès.

 

Quatre applications sont déjà utilisées à savoir :

 

- AUTIMO : comprendre les expressions du vsiage, a été conçue pour apprendre à reconnaître les émotions et les expressions du visage au travers de jeux d'identification et d'un support d'images animés ;

 

 

- TIME IN : se repérer dans le temps qui passe, est une application qui permet de se représenter le temps qui passe, sans même savoir lire l'heure.

 

- PUZZLE ANIMAUX ; jeu éducatif pour découvrir le puzzle, application ludique conçue pour apprendre à jouer au puzzle en permettant de travailler le raisonnement logique, la concentration, la motricité et la coordination oculo-manuelle tout en s'amusant.

 

Le site AUTICIEL est très intéressant et l'équipe a répondu à toutes mes demandes d'information dans un délai très satisfaisant, où l'on s'aperçoit que ce sont des professionnels en partenariat avec un comité scientifique, qui mettent leur expérience au profit du handicap.

 

 



Ajouté le 20/10/2014 par DALILA - 0 réaction

 

Maman et Papa m'ont offert le Tricyle "MOMO", tricyle thérapeutique 

qui va me permettre de faire du vélo en famille avec mon frère et mes parents.

 

Ce tricyle est proposé par la Société VIAREHA dont le site est www.viareha.fr que je propose à tous les parents ayant des enfants atteints de handicap car cette Société est spécialisé dans les vélos thérapeutiques pour enfants, adolescents ou adultes handicapés.

 

J'ai pu au mois de Septembre 2014 avoir un essai directement à domicile, je ne voulais plus en descendre tellement ce vélo impressionné de part sa facilité à pédaler, son assise parfaite, un équilibre grâce à ses deux roues arrières imposantes et je devrais le recevoir dans les prochains jours.

 

Nous avons été accueillis par le Responsable de façon très chaleureuse et les échanges de renseignements et de communication ont toujours été très rapides et très explicites.

 

Ce vélo thérapeutique va permettre à notre fils d'avoir une régulation du tonus musculaire, un entraînement musculaire, un encouragement à la marche, une influence sur les mauvais postures et un renforcement du bien-être psychique et physique.

 

Les raisons de son assitance sont nombreuses à savoir :

 

- une compensation de l'handicap,

- une prévention des maladies causées par le manque de mouvement

- une augmentation de l'autonomie

- une mise en application efficace de thérapeutiques physiques

 

Les objectifs d'activité sont

 

- la stimulation des qualités de coordination et du dynamisme physique

- l'amélioration de la mobilité

- l'encouragement à l'activité

- l'initiation au plaisir de bouger

- et l'amélioration de l'indépendance, de l'autonomie et de la responsabilité personnelle.

 

Ce vélà thérapeutique est pris en charge en partie par la Caisse d'Assurances Maladie.

 

C'était devenu indispensable dans l'épanouissement de notre fils dont le regard et le sourire, assis sur ce tricyle, nous a profondément touché.

 

 

 

 



Ajouté le 20/10/2014 par DALIAL - 0 réaction

 

 

MAKATON

 

Pour pouvoir entrer en communication avec moi, Papa et Maman ont suivi la formation MAKATON.

 

Le MAKATON crée en  1973-1974 par Margaret WALKER, Orthophoniste britannique, pour répondre aux besoins d'enfants et d'adultes souffrant de troubles d'apprentissage et de la communication.

 

Ce programme, depuis 30 ans, est utilisé dans les jardins d'enfants, écoles, établissements spécialisés, cliniques et hôpitaux ainsi qu'au domicile des personnes souffrant de troubles d'apprentissage et de communication et il est également utilisé dans plus de 40 pays.

 

 

 Elle  fut invité en FRANCE en 1994 pour faire une présentation de son programme.

 

Le MAKATON est un programme de langage original qui a été conçu pour faciliter des apprentissages fondamentaux dans les domaines de la communication, du langage oral, de la lecture et de l'écriture.

 

Les éléments de langage utilisés dans le programme sont répartis en deux "vocabulaires".

 

Un vocabulaire de base rassemblant un nombre illimité  de concepts simples essentiels dans la vie quotidienne, classés et présentés par ordre croissant de complexité.

 

Un vocabulaire supplémentaire plus étendu, ouvert et thématique, couvrant de nombreux domaines ou expériences de vie.

 

Le MAKATON est un ensemble de pictogrammes correspondant aux éléments grammaticaux indispensables à un apprentissage de la lecture et de l'écriture, et de signes (plus la plupart) tirés de la LANGUE DES SIGNES FRANCAISES.

 

A chaque pictogramme, correspond un signe.

 

Cette formation a été très enrichissante, elle nous a permis de commencer à signer avec notre fils, son frère apprenant au fur et à mesure également les signes et nous sommes sur un travail important de mise en place d'un système d'emploi du temps à base de pictogrammes, d'installer des tableaux dans chaque pièce avec les pictogrammes correspondants comme par exemple, sa chambre, la salle de bain, le salon, la cuisine, son espace jeux etc....

 

Cette mise en place se fait également en parallèle en travaillant avec les mêmes pictogrammes avec son orthophoniste au CMPP car il important que notre fils suivent les mêmes signes et les mêmes pictogrammes pour une meilleure évolution et une meilleure compréhension.

 

Je recommande sincèrement cette formation à tous les parents qui se trouvent dans notre situation.

 

Notre fils a une absence totale de langage, une très bonne compréhension de tout ce qu'on lui dit, ou de tout ce qu'on lui demande, mais il a fait des progrès pour nous soliciter lorsqu'il veut quelque chose ou souhaite quelque chose par un signe alors qu'auparavant, cette sollicitation était faite par des cris voir des hurlements et des pleurs.

 

C'est un long travail qui va s'avéré difficile car Ilyan n'est pas souvent attentif aux signes, aux gestes, mais c'est un travail répétitif auquel il faut se tenir et ne pas lâcher prise.

 

Le Site du MAKATON est très intéressant et vous pourrez y trouver des pictogrammes que vous pouvez télécharger, cette formation a changé notre vie. 

 

 



Ajouté le 20/10/2014 par DALILA - 0 réaction

 

Enfin Maman a trouvé la solution presque idéale pour que je puisse continuer à bénéficier de l'école mais de l'ECOLE A LA MAISON.

 

En effet, Maman a fait la demande d'un CNED à domicile et dès la semaine dernière, a pu effectuer toutes les démarches nécessaires et a rencontré le Médecin de l'Education Nationale de l'Académie de CRETEIL qui a autorisé ledit projet en faisant la demande d'un CNED SPECIALISE HANDICAP pour moi.

 

Le dossier a été remis à la Direction de l'Académie de CRETEIL et Maman et moi attendons avec impatience les renseignements concernant la mise en place de cette Ecole à Domicile.

 

Par ailleurs, faisant suite à la demande du Médecin de l'Education Nationale pour une prise en charge supplémentaire de mes soins déjà suivis au CMPP l'IMAGERIE de VITRY SUR SEINE où depuis 3 semaines, un soin complémentaire en piscine avec ma psychomotricienne m'a été proposé, Mamam a fait la demande d'un SESSAD auprès de la Maison Départementale des Handicapés.

 

Mes journées et mes semaines vont être complètes et très enrichissantes, je l'espère tant pour mon épanouissement que pour mon développement.

 

Le SESSAD est un Service d'Education et de Soins à Domicile qui accompagne dans leur environnement naturel des enfants et des adolescents porteurs d'une déficience mentale ateints d'autisme ou de troubles apparents.

 

Ils interviennent à domicile et au sein des établissements auprès d'enfants ou d'adolescents handicapés, scolarisés en milieu ordinaire ou dans un dispositif d'intégration collective comme dans les CLIS.

 

Ils ont pour mission d'apporter en lien avec la famille et les partenaires concernés, un soutien et un accompagnement personnalisé à l'intégration scolaire et à l'acquisition des jeunes handicapés.

 

Maman a eu le regret de n'avoir appris que dernièrement l'existence d'une telle structure qui aurait pu être mise en place pour moi dans l'accompagnement scolaire en maternelle venant en aide à mon A.V.S. et à mon institutrice, ce qui aurait empêché certainement ma descolarisation. Suivi depuis plus de 4 ans au CMPP et à la MDPH, personne n'a attiré l'attention de mes parents sur cette possibilité de mettre en place le SESSAD.

 

J'espère pouvoir en bénéficier cette année, ce n'est pas une cause perdue...

 

L'intervention des professionnels de ces services repose sur une équipe pluridisciplinaire et a lieu le plus souvent dans les locaux du SESSAD.

 

Etre suivi par un Service d'Education et de Soins à Domicile me paraît être très important pour moi qui présente une déficience motrice.

 

JE REMERCIE VIVEMENT MES PARENTS ET MON FRERE POUR TOUT L'AMOUR QU'ILS ME PORTENT ET SURTOUT POUR TOUT CE QU'ILS ENTREPRENNENT POUR M'AIDER A VIVRE AU MIEUX AVEC MON HANDICAP, M'EPANOUIR ET PROGRESSER.

 

JE VOUS AIME



Ajouté le 20/10/2014 par DALILA - 0 réaction
REMERCIEMENTS Je remercie de leur générosité HAFIDA, SES ENFANTS et SON EPOUX de leur don et de leur geste chaleureux qui permettra de renforcer l'action en ma faveur pour qui le droit à l'école ordinaire est aujourd'hui pour moi, inaccessible. Je les remercie chaleureusement de leur soutien et de leur amitié. GROS BISOUS ILYAN...


Lire la suite →



Ajouté le 11/10/2014 par ILYAN HAMICI - 0 réaction

REMERCIEMENTS

 

 

Je tiens à remercier  du fond du coeur Mademoiselle ALICE DE SOUSA et sa fille Tania pour leur générosité, leur gentillesse,  leur soutien pour mon fils Ilyan et pour son  association et ce, depuis sa création.

 

Leur premier don a contribué à pouvoir acquérir le vélo thérapeutique dont rêvait Ilyan et on ne les remerciera jamais assez.

 

 

MERCI ALICE et TANIA. JE VOUS EMBRASSE

 

 

ILYAN



Ajouté le 22/09/2014 par ILYAN - 1 réaction

 

DEMANDE D'I.M.E.

 

 

 

En Juin 2013, nous avons sollicité une demande d'I.M.E. pour Ilyan afin qu'il puisse intégrer un établissement spécialisé adapté à son profil car malheureusement, Ilyan n'est pas à sa place à l'école maternelle puisqu'il n'est pas du tout dans les apprentissages, l'école fait office de garderie.

 

Ilyan est pourtant accompagné d'une Auxiliaire de Vie qui l'encadre au mieux toutes les matinées mais Ilyan, ne parle pas et n'entre pas dans l'apprentissage scolaire.

 

Nous n'avons d'autre choix que de prendre cette intitiative et solliciter cette orientation.

 

Or, malgré 9 I.M.E. proposées par la M.D.P.H, seule une I.M.E. a accepté le dossier de notre fils mais celui-ci est inscrit sur une liste d'attente dont on ignore, à ce jour, quand il pourra intégrer cette école.

 

Les huits autres I.M.E., ont retourné le dossier à la M.D.P.H, soit  par manque de place, soit pas non prise en charge de la pathologie d'Ilyan, soit nous habitons hors secteur, et enfin parce qu'Ilyan ne serait pas autonome à savoir qu'il n'a pas encore acquis la propreté.

 

 

Nous subissons un système en dysfonctionnement car manque d'accompagnement des familles dans les démarches administratives, manque de prises en charge adpatées, et manque de places dans les établissements etc.... etc....

 

Comment se défendre et se battre contre ce système où je ne vois aucune réelle volonté d'améliorer les conditions de vie des personnes handicapées et de leurs proches.

 

Pourtant en 2012, le Gouvernement affirmait sa volonté de faire de l'éducation une priorité nationale en lançant une grande concertation sur le refondement de l'école. Cet espoir aurait permis à des enfants handicapés d'être scolarisés dans un milieu ordinaire malgré une équipe d'enseignants parfois sans formation à l'accueil d'enfants handicapés ou manque d'accompagnement (auxilaire de vie scolaire à satut précaire).

 

Combien d'entre eux vont-ils rester sans solution éducative?????

 

Je continue à me battre pour une pleine intégration, je souhaiterais que la prise en charge de mon fils ne s'arrête pas sur un plan simplement éducatif, je souhaiterais qu'il puisse participer à une vie sociale à savoir, des activités culturelles, sportives, de loisirs qui donneraient un peu plus de sens à sa vie en dehors de tout ce que nous, sa famille pouvons lui apporter.

 

Cette décision d'orientation a été très difficile pour nous, parents, à prendre mais nous devons accepter qu'Ilyan ne peut pas poursuivre en milieu scolaire ordinaire, du moins pour l'instant du fait de ses difficultées.

 

Nous avons tout à fait conscience de l'impact de cette possibilité sur notre vie familiale car on ne ne peut pas être dans le déni de la réalité.

 

 

 

 

 

 



Ajouté le 29/07/2014 par BELLAHCENE Dalila - 0 réaction

ANNE SCOLAIRE 2013-2014

 

 

 

Cette année scolaire a été très mouvementée pour Ilyan.

 

Une rentrée septembre (une semaine après la rentrée officielle) perturbée d'une part, par l'absence de l'Auxiliaire de Vie Scolaire qui n'avait pas encore été nommée par l'Académie et d'autre part, par l'absence d'informations de la part de la maîtresse concernant Ilyan car aucune transmission ne lui avait été faite par la Direction.

 

Elle s'est retrouvée face à un enfant présentant des problèmes qu'elle n'avait jamais rencontré à ce jour ; elle a appris à connaître Ilyan en faisant confiance à toutes les informations que je lui avais transmises mais malgré tout, lors d'une première réunion éducative, nous avons été très étonnes, nous parents, d'apprendre de la part de cette maîtresse que notre fis était "en souffrance", terme utilisé par ses soins alors que tous les jours, lorsque je venais chercher Ilyan à la sortie de sa classe à  11 heures 30,  je lui posais la question de savoir si tout s'était bien passé.

 

J'ai ressenti une immense douleur, tristesse, incompréhension car j'aurai aimé avoir été prévenue par la maîtresse du mal être de notre enfant avant ladite réunion. Quelle n'a pas été ma déception car rien ne laissait apparaître qu'Ilyan ne se sentait pas bien à l'école ; en effet, il était content de se rendre à l'école en donnant la main à son frère aîné tout le long du trajet, accompagnant d'abord son frère Rayan à l'ecole primaire avant d'entrer à la maternelle.

 

 

Nous avons donc, lors de cette réunion, nous avons confirmé notre souhait d'orientation vers une Institution Médicalisée Educative et surtout, nous avons décidé de déscolariser notre fils jusqu'à la nominiation d'une A.V.S. puisqu'Ilyan étant en souffrance, il était hors de question de le laisser continuer sa scolarité et pour le protéger, nous avons dû le retirer de sa classe.

 

Ilyan est donc resté à la maison où nous avons bien évidemment effectuer quelques ateliers comme le dessin, les jeux de construction (il adore les lego), le colorino et plein d'autres activités pour développer sa motricité et deux fois par semaine, l'après-midi, Ilyan continue ses soins en orthophonie et psychomotricité au CMPP de VITRY SUR SEINE où il est suivie depuis plus de 3 ans.

 

En novembre 2013, une Auxiliaire de Vie ayant été nommée sur l'école d'Ilyan, notre fils a pu reprendre l'école en matinée à raison de 12 heures par semaine avec une A.V.S. qui d'une part, s'occupait de quelques heures d'Ilyan et d'autre part, d'un autre enfant dans une autre classe.

 

Ce n'est qu'en février, qu'Ilyan a pu bénéficier de la totalité de ses heures d'accompagnement avec son A.V.S. dénommée Hélène qui a su prendre soin de lui, de lui faire partager énomémemt de choses avec l'aide de sa maîtresse Charlène qui au fil des jours et des mois, ont su faire connaissance avec Ilyan, essayer de le comprendre, de comprendre ses demandes et de répondre, comme elles l'ont pu, à ses attentes.

 

Une deuxième réunion éducative, sur notre demande, avait été organisée au vue de totues les réponses négatives reçues de la part de 8 I.M.E. proposées par la MDPH dans notre département, aux motifs :

 

- soit par manque de place

 

- soit non prise en charge de la pathologie d'Ilyan

 

- soit parce qu'il n'est pas autonome

 

- soit nous habitons hors secteur

 

A savoir que nous avons sollicité, puisqu'Ilyan va avoir 6 ans, le maintien en maternelle avec une demande de redoublement en moyenne section, ce qui a été acceptée par l'ACADEMIE DE CRETEIL.

 

Il était important pour nous de savoir qu'Ilyan pouvait obtenir cette dérogation pour ne pas pas se retrouver sans ecole.

 

Seule l'I.M.E. de LIMEIL BREVANNES a accepté le dossier d'Ilyan en considérant qu'il remplissait toutes les conditions requises pour l'admissibilité mais qu'il était sur liste d'attente et ce, depuis Janvier.

 

A ce jour, nous n'avons aucune réponse de cette I.M.E pour une éventuelle prise en charge pour cette année.

 

Ilyan a fait de très grands progrès sur le plan de la socialisation, de la motricité, il joue de en plus avec son frère Rayan qui s'est prendre soin de lui à sa manière, leur relation est devenue plus fusionnelle.

 

Ilyan, cette année, a su nous surprendre dans les actes de la vie de tous les jours à savoir qu'il ne boit plus au biberon, qu'il prend son petit déjeûner à table avec nous etc... son regard et son attention sont plus soutenue.

 

Nous ne cessons de nous émerveiller devant l'évolution d'Ilyan, de ce petit garçon plein de vie et plein de surprises à la fois ; Ilyan ne parle toujours pas mais comprend pratiquement tout ce qu'on lui duit et, à sa manière, fait ses demandes.

 

 

 

Nous continuons à nous battre pour défendre et faire respecter les droits de notre enfant.

 

Nous continuons à nous battre pour améliorer le quotidien de notre enfant.

 

La Loi du 02 FEVRIER 2005 stipule l'égalité des chances....

 

Il n'y a aucune rélle volonté d'améliorer les conditions de vie des personnes handicapées et de leurs proches.

 

Le système de prise en charge actuel est un système de prise en charge qui ne fonctionne pas.

 

 

C'est pourquoi, aujourd'hui nous souhaitons le meilleur pour notre petit garçon et surtout, une prise en charge efficace qui lui permettra d'évoluer au mieux.

 

 

 

 

 



Ajouté le 29/07/2014 par BELLAHCENE Dalila - 7 réactions

L'année scolaire est arrivée à sa fin et Ilyan a fait d'énormes progrès sur le plan de la socialisation, du relationnel et de la psychomotricité même s'il rencontre encore quelques difficultées.

 

Ilyan n'a toujours pas l'acquisition du langage, son développement psychomoteur s'est amélioré, il est plus attentif à certains mais son attention reste encore parfois fugace.

 

A l'issue de cette fin d'année scolaire, et au cours de la dernière réunion éducative, nous avons émis le souhait d'une nouvelle orientation pour notre fils vers une institution médicalisée éducative (I.M.E), car le milieu scolaire ordinaire dans lequel Ilyan est resté une année, n'est pas doté du matériel ou de professionnels pouvant lui apporter tout ce dont il a besoin.

Cette décision a été très difficile à prendre, c'est accepter que notre fils à un réel probleme, un réel handicap et pourtant, nous restons persuadés que l'I.M.E. ne pourra être que bénéfique pour lui avec un meilleur encadrement, des soins tels que l'othophonie et la psychomotrie de façon régulière et un projet de vie adapté à ses besoins personnels.

Mille et une question se pose et un sentiment de peur, de stress, d'angoisse, de méconnaissance et d'inconnu me hante car l'I.M.E. est pour l'instant, un monde dont je n'ai aucune connaissance... Pourtant, je n'ai eu que des retours positifs à mes questions concernant ce genre de structure et j'espère de tout coeur pouvoir trouver à Ilyan, la meilleure institution.

L'I.M.E. sera d'un meilleur encadrement pour lui, ce qui lui permettra d'évoluer peut être un peu plus vite que dans un mileu scolaire ordinaire et je souhaite de tout coeur lui trouver celle qui lui correspondra le mieux et dans laquelle il se sentira bien malgré mes peurs et mes craintes.

C'est un choix dans lequel toute l'équipe éducative nous soutient à 100 % indiquant que nous faisons preuve de beaucoup de courage et de sagesse.

'



Ajouté le 29/07/2013 par DALILA - 0 réaction

 

PARCOURS DE SCOLARISATION

D'ILYAN

 

 

Ilyan est scolarisé depuis le 1er Octobre 2013 de 8 heures 30 à 11 heures du matin et depuis Février jusqu'à 11 heures 30.

 

Son adaptation s'est faite progressivement et surtout à son rythme, il reconnaît ses camarades de classe, a pris ses repères tant dans la classe que dans l'établissement et dans la cour de récréation.

 

Ses amis de classe sont très attentifs à Ilyan, ils lui donnent la main dans la cour et ont très bien compris la manière dont s'exprimait mon fils puisqu'il présente un très grand retard de langage.

 

La relation qu'il entretient avec son Auxiliaire de Vie, dénommée Coumba et l'ensemble de l'équipe enseignante, se passe bien.

 

Ilyan n'est pas encore dans les apprentissages, mais a fait d'énormes progrès sur le plan relationnel,  comportemental et son attention est plus soutenue.

 

Aujourd'hui, Ilyan est capable de prendre des crayons et de laisser une trace sur une feuille, il dessine à sa façon, aime les puzzles, les livres et adore qu'on lui chante des chansonnettes.

 

Ilyan comprend de mieux en mieux tout ce qu'on lui dit, toutes les consignes, fait aurevoir de la main, joue à coucou en mettant les mains sur les yeux... choses qui vous paraissent peut être insignifiante mais qui sont pour nous, ses parents, un immense progrès et le voir évoluer est une grande et profonde richesse.

 

Il joue de mieux en mieux avec son frère Rayan (ballon, circuit de voiture, à cache cache et autres jeux), ils sont très complices et Rayan prend extrêmement soin de son petit frère qu'il aime de tout son coeur.

 

C'est parfois  difficile pour Rayan de ne pas comprendre pourquoi Ilyan ne parle pas et pourtant, il est très attentif à la situation de son frère.

 

Depuis le 1er Octobre, l'ensemble de l'équipe éducative composée de la Directrice de l'établissement scolaire (qui est l'enseignante d'Ilyan), de l'enseignante référente,  de la psychologue, du médecin scolaire, de l'orthophoniste, de la psychomotricienne, de l'assistante sociale, de l'auxiliaire de vie et de nous, parents, s'est réunie  plusieurs fois pour faire un point sur l'évolution d'Ilyan tant sur son parcours scolaire que dans son parcours de soins.  

 

 Au cours de la réunion du 11 février 2013 composée desdites personnes, une demande de renouvellement de l'Auxilaire de Vie pour l'année 2013-2014 avec une durée de 12 heures a été mise en place et une décision a été prise, à savoir, de faire passer Ilyan en Moyenne Section maternelle.

 

Cela représente de nouveau, une grande victoire dans l'avenir pour mon fils, un nouveau parcours de scolarisation va être mis en place, j'avoue avoir beaucoup d'appréhension et de peur pour mon enfant, mille et une questions se posent à savoir si Ilyan va s'adapter en moyenne section aussi bien qu'il est en petite section, cest un enfant qui grandit, qui évolue mais qui reste pourtant fragile, sensible, Ilyan est l'innocence pure.

 



Ajouté le 26/03/2013 par Dalila BELLAHCENE - 1 réaction
Ilyan est suivi au CMPP de VITRY SUR SEINE en othophonie et psychomotricité depuis plus de deux ans et il a beaucoup progressé sur le plan motricité et son regard est plus soutenu mais il ne parle pas. Les difficultés qu'il rencontre au quotidien l'aide à avancer, à se battre pour s'améliorer et s'épanouir et il y arrive avec tout l'amour que son frère aîné et moi-même lui apportons. Ilyan, âgé aujourd'hui de 4 ...


Lire la suite →



Ajouté le 26/01/2013 par BELLAHCENE Dalila - 0 réaction

1 2   Page suivante